Tribunes politiques

Le droit d’expression des conseillers municipaux

La loi du 27 février 2002 prévoit que : « lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale […], un espace est réservé à l’expression des conseillers n’ appartenant pas à la majorité municipale ».

C’est dans ce cadre que le groupe de l’opposition comme ceux de la majorité s’expriment afin d’informer les citoyens de leurs positions sur la politique municipale (l’exercice du droit d’expression…doit répondre à une certaine neutralité dans le choix des sujets abordés… et s’ abstient de prises de position électoraliste, partisane et polémique).

Réponse ministérielle publiée au JO Sénat du 7 août 2003, p.2 551.

 


Janvier 2018

 

GROUPE SOCIALISTE ET APPARENTÉS

 Facebook, Twitter… Il n’y a pas un seul jour où nous n’entendons pas parler du « post » de l’un ou du « tweet » de l’autre, de« like » et de « followers ».Les réseaux sociaux ont envahi notre quotidien, y compris en politique.Mais là encore, tout est question d’usage, de distance et de hauteur. Ne privilégions pas, sous couvert de modernité, le contenant au contenu, ne préférons pas au travail de fond l’immédiateté des bons mots et des argumentaires simplistes, ne prenons pas, en voulant toujours aller vite, très vite, trop vite, le risque de dévaloriser le débat et de laisser s’installer la vacuité.Pour le partage et la structuration du savoir et de la connaissance, essentiels en démocratie, les meilleurs lieux resteront toujours ceux où l’on prend le temps, le temps d’échanger, de s’écouter, de s’interroger, de douter, aussi : école, lieux de culture, instances de démocratie locale, journaux, réunions publiques, conseil municipal… À Bondy, c’est ça notre vision de la démocratie et ce n’est pas près dechanger. Belle année 2018 à tous !

Les élus socialistes et apparentés

GROUPE COMMUNISTE - FRONT DE GAUCHE

Une bonne santé surtout !

 Élus communistes et militants soutenons la lutte de nos agents hospitaliers. Nous travaillons avec les syndicats pour porter leur revendication et défendre ce service public dont Bondy a tant besoin. À l’ouverture, il y avait plus de 550 lits, il en reste aujourd’hui 200, l’APHP n’en prévoit plus que 39 ! Les services sont dépecés, fermés un à un. Les médecins-chef sont encouragés à changer d’établissement à coup de promesses budgétaires qui ne se réalisent finalement pas. En 2 ans, notre hôpital a perdu 111 salariés... On ne laisse pas sacrifier les hôpitaux de banlieue pour un supra GHU parisien !Deux terrains au bord du canal appartiennent à l’APHP, valorisables foncièrement et financièrement grâce au Grand Paris... La protection de ces terrains se concrétise par le vote du PLU au dernier CM. Nous profitons de cette année 2018 pour vous présenter tous nos voeux de fraternité, de paix, de solidarité en plaçant votre santéavant tout.

Les élus Communistes – Front de gauche : 01 48 50 53 05

GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas

 Selon les prévisions du Syctom, notre syndicat de traitement des ordures ménagères, nos déchets domestiques seront de 408 kg par habitant en 2020. En 2010, ils étaient de 445 kg par habitant, la loi de transition énergétique prévoit 10 % de baisse entre 2010 et 2020, soient 400 kg. Cette différence de 8 kg n’est pas satisfaisante. Au lieu de travailler sur la réduction à la source, ce syndicat où la droite est majoritaire, préconise une solution de transformation coûtant 50 millions d’euros sur le site de Romainville pour transformer nos déchets en combustibles destinés à l’incinération. Pour le groupe des élu·e·s écologistes de Bondy, c’est une mauvaise solution. Nous avons besoin d’investissements importants pour faciliter la collecte et le tri de nos ordures. Rappelons que la ville de Nantes en est à 27 % de tri et que nous en sommes encore actuellement qu’à 13,4 % sur Est-Ensemble.

Les élus du groupe EELV - www.eelvbondypavillons.com

GROUPE LES REPUBLICAINS

 Au dernier conseil municipal, la majorité a présenté un projet de PLU imparfait. Les zones pavillonnaires seront grignotées : au Mainguy du côté de l’avenue de Rosny et de la rue Frémin ; à la Mare à la Veuve le long des voies ferrées. Les coeurs d’ilôts seront en danger. Nous préconisons un verrouillage des zones pavillonnaires par l’interdiction de construire les 20 mètres en fin de parcelle et la mise en place de servitudes de cours communes instaurant un espace non constructible entredeux parcelles. Les zones d’orientation d’aménagement et de programmation sont incomplètes : celle de l’avenue Galliéni n’inclut pas la rive nord du canal de l’Ourcq.Nous voulons enfin une véritable mixité fonctionnelle pour que le secteur tertiaire soit incité à s’installer et in fine nous permettre les moyens des politiques sociales puissantes.

Stephen Hervé - republicains93-bondy.fr

UDI

Non au démantèlement de l’hôpital Jean Verdier à Bondy

 L’hôpital Jean Verdier de Bondy sera-t-il démembré ? C’est la principale préoccupation d’une partie de son personnel et des Bondynois qui voient plusieurs services de pointes (hépatologie, gastro-entérologie, endocrinologie…) de l’hôpital transférés versl’hôpital Avicenne à Bobigny d’ici 2019. Démanteler les services de Jean Verdier, un des acteurs majeurs de la Santé de l’adulte et de l’enfant dans le département de la Seine-Saint-Denis est une décision inadmissible. Derrière ce transfert d’activité l’APHP y voit un projet de création d’un pôle universitaire de seconde zone avec uniquement des consultations et des services ambulatoires. Les Bondynois ne veulent pas d’un simple dispensaire ils ont besoin d’une véritable médecine de proximité. Le Groupe UDI vous souhaite une bonne et heureuse année 2018.

Rafik Alout Conseiller Municipal - UDI

GROUPE DEMOCRATES ET CENTRISTES

Bondy ville des possibles ?

 Idéalement située proche de Paris et des grands axes routiers et ferroviaires, le potentiel de Bondy n’est pas exploité. Pourquoi rénover le parking de la gare avec l’argent du contribuable et laisser une entreprise privée en tirer les profits ? Pourquoi vendre le Lavoir de Bondy à une entreprise privée, sans garantie de construire des infrastructures de service publique comme des crèches ou écoles ? Quelle est l’utilité du projet de suppression de l’hôpital Jean Verdier soutenu par la Mairie ? Toutes ces questions, en suggère une autre : est-ce l’intérêt général des Bondynois qui compte ? Le bilan de la gestion de la majorité municipale : augmentation des impôts,  densification, endettement, dégradation de la propreté et de la sécurité, pas de concertation.Proverbe : Pour aller vite, allez-y seul, pour aller loin allons-y ensemble.Bonne année.

Karim Allouache 100 % Bondynois

GROUPE BONDY AUTREMENT

10 ans de Bondy autrement !

 Présents dans les luttes sociales, actifs dans les associations, nous avons fait le pari que des élus pouvaient être au service des habitants. Pour nous, la mobilisation citoyenne crée la démocratie. Nous avons permis l’expression des Bondynois et montrés qu’ils étaient compétents : plusieurs procès ont été gagnés contre lamaire et récemment contre Mounir Matili, l’un de ses lieutenants. Nous avons organisé des débats riches : pour ou contre la sortie de l’euro, sur la gratuité, pour une gestion publique de l’eau, etc. Nous sommes les seuls à préparer les conseils municipaux avec les Bondynois et à faire paraître un journal chaque mois.Ces dix ans, c’est aussi votre anniversaire : notre force, c’est vous ! Retrouvons-nous pour les fêter :Espace Marcel Chauzy, le samedi 27 janvier 2018 à 15h00

Plus d’infos ? www.bondy-autrement.org / 06 62 91 83 83

restonsconnectés

Hotel de ville, esplanade Claude-Fuzier
93143 BONDY
Tél.: 01 48 50 53 00
Fax : 01 48 50 41 00