Dossier : 24H dans une famille bondynoise

Pour mieux comprendre les compétences de votre commune

Mariam et Pierre ont trois enfants, Emma, Léo, et Rose. Suivez la famille Bonitius durant une journée et découvrez comment ces Bondynois, fictifs mais plus vrais que nature, recourent aux services que la Ville met à disposition de la population.

 

 

Mardi 7h : Tempo scolaire

Réveil de la famille Bonitius. L’organisation est millimétrée. Pierre emmène les deux aînés à l’accueil de loisir du matin de l’école Mainguy où Emma est en CM2 et Léo en CE1. Il dépose en repartant la petite Rose à la crèche.

     

 

 

9h : Plus de transports, plus d’emplois

Pierre est allocataire du RSA. Il a rendez-vous ce matin pour une formation à Bondy insertion qui l’épaule dans son parcours de retour à l’emploi. Mariam a mis presque cinquante minutes pour rejoindre son poste de médiatrice familiale à Champigny-sur-Marne. Elle en mettra vingt de moins quand la future gare du Grand Paris express fonctionnera en 2030 au Pont de Bondy. La ville suit de près cette réalisation qui facilitera les déplacements et ouvrira de nouvelles pistes d’emploi aux Bondynois.

 

 

11h45 : Manger sain et équilibré

Emma et Léo sont inscrits à la cantine, comme 6 000 autres écoliers sur la ville. Chaque jour, ils peuvent choisir un plat végétarien, équilibré en protéine et bon pour la santé. Pendant ce temps, à 80 ans, Germaine la grand-mère s’apprête à passer à table dans son pavillon de la Mare à la veuve. Le CCAS lui fait bénéficier du portage de repas à domicile et d’une aide-ménagère. Camélia lui a réchauffé son déjeuner. Elle fera un brin ménage, veillera à ce que Germaine ne manque de rien. Grâce à ces prestations pour le maintien des personnes âgées à leur domicile Germaine peut continuer à vivre chez elle, sereine.

 

 

14h : La santé pour tous

Pierre a terminé sa formation à Bondy insertion et vient récupérer Rose à la crèche. Pas question de s’attarder. Ils ont rendez-vous au Centre municipal de santé Henri Tauleigne où son bébé doit être vacciné gratuitement. Une fois la séance terminée il compte s’accorder un moment de répit au soleil, sur un banc dans le square François Mitterrand tout proche. A moins qu’il n’aille flâner, avec Rose endormie dans sa poussette, jusqu’aux jardins de l’Ancienne gendarmerie.

 

 

17h : Du sport et des arts

Debout derrière la main courante sur le stade municipal Léo Lagrange, Pierre regarde Emma courir après le ballon. A 11 ans, sa fille joue au foot depuis un an à la section football de l’AS Bondy omnisport. C’est l’effet MBappé. Au même moment, son frère Léo préfère les cours d’arts plastiques à la maison de quartier Daniel Balavoine. Il a découvert la peinture et le dessin l’année dernière en classe de CP, lors des Temps d’activité périscolaires (TAP) organisés par la Ville.

 

 

18h : Nocturne et conférence

Pierre profite de la nocturne des services municipaux accueillant du public pour venir retirer son passeport. Il l’avait demandé sur le site de la ville. Inscriptions aux accueils de loisirs, règlement des factures…le portail famille lui permet de dématérialiser ses démarches administratives. Mariam, quant à elle, suit une conférence organisée par la Maison des parents et de la famille, à la maison Marianne. Les Bonitius apprécient ce lieu d’informations, d’écoute et de médiation.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×