Tribunes politiques

Le droit d’expression des conseillers municipaux

La loi du 27 février 2002 prévoit que : « lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale […], un espace est réservé à l’expression des conseillers n’ appartenant pas à la majorité municipale ».

C’est dans ce cadre que le groupe de l’opposition comme ceux de la majorité s’expriment afin d’informer les citoyens de leurs positions sur la politique municipale (l’exercice du droit d’expression…doit répondre à une certaine neutralité dans le choix des sujets abordés… et s’ abstient de prises de position électoraliste, partisane et polémique).

Réponse ministérielle publiée au JO Sénat du 7 août 2003, p.2 551.

Les tribunes de la majorité ne sont plus publiées en cette période préélectorale où la réserve républicaine s’impose.

 

Groupe les Républicains

Le patrimoine communal doit être préservé.

Dans un contexte de débat passionnel autour du devenir du bâtiment du garage municipal, square du 8 mai 1945, il est essentiel de protéger les anciens Bains Douches et démontrer notre volonté de conserver le cachet authentique de cette allée piétonne. La Région Île-de-France propose un dispositif intéressant pour la préservation du patrimoine : le label Patrimoine d’Intérêt Régional. Avec ce dispositif, une partie des investissements pour la rénovation mais aussi une partie du fonctionnement sont subventionnées par la Région. Pouvoir conter l’histoire de notre ville au travers de son bâti est un élément important de transmission pour les générations futures.

Stephen HERVÉ – Conseiller départemental
Nous suivre sur republicains93-bondy.fr

 

UDI

La cessation du garage municipal est-elle une priorité ? 

À Bondy, la spéculation immobilière reste la principale préoccupation de la majorité municipale. Mais pour quel type de projets ? S’il s’agit d’un projet de construction d’école ou d’une infrastructure collective, les Bondynois ne s’y opposeraient surement pas, surtout que nos écoles arrivent à saturation. Malheureusement, ce n’est clairement pas la volonté de madame la maire qui préfère la densification avec la construction d’un immeuble d’une cinquantaine de logements. Face à cet entassement il est même étonnant de voir que les élus écologistes ne réagissent pas. « Quand la baignoire déborde, le fou passe la serpillère, le sage ferme le robinet »

Rafik Alout Conseiller municipal UDI – r.alout7@gmail.com – 0784125830

 

Groupe Démocrates et Centristes

Densification + béton = Ghetto

Depuis plus les années 2000, un programme de densification de la ville est lancé par la municipalité, notamment avec le programme de l’ANRU. Depuis nous assistons à une poussée de champignons bétons un peu partout dans notre ville. Ainsi la course aux 70 000 habitants est lancée. Si les immeubles poussent un peu partout, par contre aucune infrastructures n’est prévu pour accueillir cette nouvelle population (écoles, crèches, commerces, place de parking…….). Malgré le rejet de la population, la folle cavale à la densification se poursuit avec la vente en juillet par Bondy Habitat de 6 208 m2 dans le quartier de Delattre à des promoteurs. Nombre de problèmes sont sur notre ville. Il faut déjà les régler avant de densifier d’avantage, pour ne pas faire de Bondy un ghetto.

Karim Allouache Bondy 2020 – kallouache2001@yahoo.fr

Groupe Bondy Autrement

Grande braderie à Bondy (avant de partir?)

Bondy Habitat a vendu 6 280 m2 au privé. Seul Hakim Kadri a voté contre ! Encore une opération de spéculation immobilière qui aggravera la situation du logement : 250 logements pour les Bondynois disparaissent : Madame Thomassin engraisse les promoteurs en privant les Bondynois de leur patrimoine ! Le dernier numéro de REFLETS annonçait d’ailleurs cela sous le titre trompeur de « fair-play » pour parler de la Cogedim et des promoteurs… Comme pour le garage, cela s’est décidé au cœur de l’été, le 10 juillet avec la complicité des élus de la maire : Mmes Bernières, Ly, Badoux, Mazouzi et M. El Kasmi. Sans honte, ils montrent que les choix contraires aux vœux des habitants sont aussi nocifs pour la ville à long terme.

Plus d’infos ? www.bondy-autrement.org / 06 63 60 87 91

 

Bondy nouvelle gauche

Sylvine Thomassin ou le crépuscule démocratique

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi 17 octobre 2019. Les institutions démocratiques de notre pays garantissent le temps du débat, de l’échange et du vote sur chaque délibération, ce processus garantit les intérêts des bondynois. Sylvine Thomassin a sa propre interprétation de la démocratie : brutale et expéditive. Elle veut présenter 120 délibérations au prochain conseil municipal ! Pour imaginer le coup de force, il suffit de consacrer 5 minutes par délibération, on arrive à un conseil municipal d’une durée minimal de 10h ! Les 45 conseillers municipaux auront 5 minutes pour débattre et voter ! Soit quelques secondes par élu ! Bondy vaut mieux que ce simulacre de démocratie.

Jamal Ammouri et Sabrina Métayer
Bondy Nouvelle Gauche : 06 17 85 67 82 – bondynouvellegauche@gmail.com

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×